Les médicaments hémorroïdes: Quels sont les meilleurs ?

By | 18 novembre 2018

Les méthodes de traitement des hémorroïdes sont aujourd’hui très nombreuses. Les plus anciennes sont les méthodes traditionnelles de nos grand-mères comme les tisanes, le miel, l’oignon, la glace… etc. Puis, d’autres méthodes plus modernes ont apparu comme la phytothérapie, les opérations chirurgicales, et les différents médicaments hémorroïdes. Dans cet article, nous allons parler d’une manière approfondie des médicaments hémorroïdes : leurs types, leurs coûts, leurs compositions, ainsi que leur taux d’efficacité.

médicaments hémorroïdes

Quelles sont les différentes formes médicamenteuses contre les hémorroïdes ?

On peut classer les médicaments hémorroïdes selon leur forme pharmaceutique et leur voie d’administration:

  • La voie orale : Comprimés et gélules 
  • La voie cutanée : Crèmes et onguents
  • La voie rectale : Suppositoires

Chacune de ces différentes formes possède ses propres avantages, tout dépend du principe actif du médicament hémorroïdes.

Comprimés et gélules : Ce sont deux formes médicamenteuses solides qui possèdent l’avantage d’être facilement absorbées. Il existe de nombreux types de comprimés et gélules contre les hémorroïdes. On peut en citer les exemples de :

  • Daflon : Ce médicament peut être vendu même sans prescription médicale. C’est un vaso-protecteur et veino-tonique, c'est-à-dire qu’il tonifie les veines des hémorroïdes et renforce la résistance des vaisseaux sanguins. Son principe actif repose sur les flavonoïdes. Il contient aussi la diosmine, la gélatine, le glycérol. Daflon peut être administré pour prévenir les hémorroïdes car il améliore la résistance des veines et empêche leur inflammation. Ce médicament est aussi utilisé pour apaiser les jambes lourdes et l’insuffisance veinolymphatique.
    Posologie : 4 à 8 comprimés par jour.

     
  • Ampecyclal : Ce sont des gélules anti-hémorroïdes qui stimulent la circulation sanguine dans les veines, elles sont de ce fait considérées comme des veino-toniques. Ce médicament est composé essentiellement par l’adénosine phosphate d'heptaminol et il est contre indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes.
    Posologie : 3 à 6 gélules par jour.

     
  • DiosmineMylan : Ce medicament hemorroides externes est utilisé dans le traitement symptomatique des mauvaises circulations veineuses et dans le cas des altérations des vaisseaux sanguins et des capillaires. Ces comprimés sont fabriqués à base de Diosmine et de lactose, et ils ne sont pas conseillés au cours de la grossesse ni au cours de l’allaitement.
    Posologie : 4 à 6 comprimés par jour (comprimés de 300 mg)

     
  • Cyclo 3 fort : C’est un vasculo-protecteur qui existe sous forme de gélules. Il possède également une action veino-tonique. Ce médicament hémorroïdes est composé de la Ruscus, l’hespéridine méthyl chalcone, et l’acide ascorbique. Cyclo 3 fort est utilisé dans le traitement symptomatique de l’insuffisance veino-lymphatique.  Il est à noter que le traitement des hémorroïdes par cycle 3 fort doit être de courte durée. Il est impératif d’arrêter immédiatement le traitement dans le cas d’apparition d’une diarrhée.
    Posologie : 4 à 5 gélules par jour dans le cas de crises hémorroïdaires.

     
  • Ginkor Fort : Ce médicament peut être utilisé dans le cas des crises hémorroïdaires comme un stimulant de la circulation sanguine dans les veines, mais aussi comme un antalgique. Les gélules Ginkor Fort sont constituées de la troxérutine, l’heptaminol chlorhydrate, ainsi que des extraits de Ginkgo biloba.
    Posologie : 3 à 4 gélules par jour.

     
  • Hemovel : Ce sont des comprimés dont le principe actif est la Diosmine, et qui sont susceptibles de soulager l’enflure et les saignements causés par les hémorroïdes grâce aux propriétés anti-inflammatoires et veino-toniques du principe actif.
    Posologie : 2 à 3 comprimés par jour.

     
  • FormuleH : Présenté sous forme de gélules, FormuleH est un médicament anti-hémorroïdes 100% naturel et fabriqué en France. Il est composé de 6 ingrédients actifs afin de soulager la douleur, cicatriser et guérir les hémorroïdes. 
    Posologie : 3 comprimés par jour.

Crèmes et onguents : Les crèmes hémorroïdes sont une forme pharmaceutique pratique qui peut donner des résultats immédiats. Ci-dessous une liste des crèmes contre les hémorroïdes les plus réputées.

  • Avenoc : C’est une crème contre les hémorroïdes constituée des extraits de plantes naturelles comme la Ficariaverna, et la Paeoniaofficinalis. Ces extraits confèrentà la crème des propriétés anesthésiques locales et calmantes. Les effets de cette crème au cours de la grossesse et l’allaitement sont encore mal connus.
    Posologie : 3 à 4 applications par jour.

     
  • Neohealar : Cette crème rectale se trouve sous forme de tube de 30 g. Elle est composée essentiellement des extraits de plantes naturelles telles que l’Aloe Vera, la Vateriaindica, le Lupinusalbus, ainsi que l’huile de menthe. Elle a des propriétés anti-inflammatoires et réparatrices qui lui confèrent la propriété de régénérer les tissus abimés des hémorroïdes.
    Posologie : 3 applications par jour.

     
  • Titanoréine : Cette crème est composée essentiellement de carraghénate,l’oxyde de zinc, et le dioxyde de titane. Elle a un effet antalgique et anesthésique qui lui permet de soulager les douleurs et les enflures causées par les crises des hémorroïdes. 
    Posologie : 2 applications par jour.

     
  • Phlébocrème : Cette crème rectale est indiquée dans le traitement symptomatique des hémorroïdes internes ou bien externes. Elle est dotée de propriétés anti-inflammatoires et anesthésiques en raison de sa formule qui contient essentiellement la benzocaïne qui est un anesthésique local.
    Posologie : 2 à 3 applications par jour.

     
  • ProctoGlyvenol : C’est un médicament hemorroides internes qui peut être appliqué quotidiennement (pendant 7 jours) pour soulager les symptômes de la crise des hémorroïdes grâce aux propriétés calmantes de ses principes actifs qui sont la lidocaïne chlorhydrate et la tribénoside.
    Posologie : 2 applications par jours de préférence après la défécation.

suppositoires anti-hémorroïdes
Suppositoires : Les suppositoires anti-hémorroïdes sont également une forme très pratique qui donne un soulagement rapide. Voici une liste des suppositoires les plus efficaces :

  • Cirkan : Ce traitement ne peut être vendu que sur ordonnance médicale. Il a des effets antalgique, anti-inflammatoire, anesthésique, et cicatrisant. Ce médicament est composé par la Désonide, Ruscosides, Lidocaïne chlorhydrate, et l’Acétate de tocophérol. Ces suppositoires peuvent être utilisés au cours de la grossesse et l’allaitement sans aucun risque.
    Posologie : 1 suppositoire par jour.

     
  • Titanoréine suppositoires : Ces suppositoires réservés aux adultes contiennent des substances cicatrisantes du tissu hémorroïdaire et protectrices des veines qui agissent localement sur les hémorroïdes. Ils peuvent être utilisés pour soulager les brûlures et les démangeaisons anales. La composition des suppositoires Titanoréine est comparable à celle de la crème mentionnée ci-dessus. Il est interdit aux personnes allergiques aux carraghénates d’utiliser ce suppositoire. Demandez l’avis d’un médecin avant d’utiliser titanoréine suppo si vous êtes enceinte.
    Posologie : 1 à 2 suppositoires par jour.

 Le meilleur traitement anti-hémorroïdes… 

Si vous avez peur des effets secondaires indésirables de médicaments pharmaceutiques, ou même si vous cherchez le traitement hémorroïdes le plus efficace, nous vous conseillons vivement de recourir aux alternatives naturelles. La prévention est en fait la meilleure approche pour prévenir une hémorroïde. La première étape que vous devez suivre est de surveiller votre nourriture. Mangez des aliments qui font du bien à votre appareil digestif et qui facilitent votre transit et éloignez vous des aliments qui favorisent la formation des hémorroïdes.

Ne manquez pas de faire une activité physique car la sédentarité est l’une des causes qui favorisent la survenue des crises.

Sachez aussi que l’abus d’alcool et de caféine pourra irriter les muqueuses il faut alors éviter la consommation de ces boissons si vous faites des crises répétitives.

Mireille Andriveau, 37 ans et physiothérapeute. Je me mets au service de tous mes lecteurs pour les aider à guérir leurs hémorroïdes sans retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.