Questions/Réponses à propos les hémorroïdes

By | 26 juin 2015
Facebooktwittergoogle_plus

hemorroides Questions ReponsesLes Questions/Réponses les plus fréquentes à propos les hémorroïdes

Dans cet article, on va poser les questions les plus fréquentes qui concernent les maladies hémorroïdaires et on va vous donner les réponses qui vont beaucoup éclaircir votre idée à propos cette maladie pour pouvoir la guérir ou bien aussi la prévenir.  

Q1 : Cela veut dire quoi une crise hémorroïdaire ?

Pour pouvoir répondre à cette question, vous devez tout d’abord comprendre que les hémorroïdes ne sont qu’une partie de l’anatomie normale du rectum, que tous les humains possèdent dés le jour de leur naissance. Ça ne devra pas normalement engendrer aucun problème sauf dans le cas où les veines basées autour de la zone anale, se dilatent d’une façon anormale et engendrent un gonflement qui se traduit par différentes symptômes généralement gênantes et très embarrassantes. C’est dans ce cas seulement que les hémoroïdes peuvent être considérées comme un problème de sante qui ne doit pas être pris à la légère.

Q2 : Quelles sont les personnes cibles des hémorroïdes ?

Les maladies hémorroïdaires ne font pas une différence entre le sexe. Cela veut dire que les hommes ont les mêmes chances d’attraper des hémorroïdes que les femmes. Mais, d’autres facteurs peuvent toutefois influencer comme l’âge. Il est à savoir que les personnes âgées de plus que 45 ans sont susceptibles d’être touchées par cette pathologie. D’ailleurs, selon en se référant aux statistiques mondiales récentes, on peut remarquer que plus que la moitié de la population mondiale âgée de plus que 50 ans, ont souffert au moins une fois dans leur vie d’une maladie hémorroïdaire. 

A part le facteur d’âge, la situation physiologique est aussi impliquée. De ce fait, les femmes enceintes sont aussi très fréquemment touchées par les maladies hémorroïdaires en raison de la grande force exercée par le poids du bébé sur l’abdomen de sa maman ce qui engendre facilement une poussée hémorroïdaires notamment irréversible. 

De même, la constipation ou la diarrhée chronique, le fait de soulever des objets lourds, les rapports sexuels anaux, sont aussi des facteurs qui peuvent amener à des crises hémorroïdaires avec des symptômes désagréables.
 

symptômes hémorroïdesQ3 : Quelles sont les symptômes des hémorroïdes ?

Les symptômes peuvent être différents d’une personne à une autre, tout dépend du stade d’avancement des hémorroïdes et de leur type également. Mais on citera ci-dessous les symptômes les plus connus.

  • Des saignements abondants qui accompagnent les selles : Le sang rouge vif est clairement visible sur le papier hygiénique ou sur la toilette elle-même. 
     
  • Des démangeaisons : Notamment la crise des démangeaisons se déclenche le soir et elle se traduit par un envie de se gratter. Elle peut être soulagée par un bain de siège tiède.  
     
  • Des douleurs : Des crises de douleur peuvent être observées surtout en position assise ou encore lors de la défécation car les selles au cours de leur passage, surtout si ces derniers sont durs, peuvent toucher les parois des veines hémorroïdaires et augmente de ce fait l’inflammation et déclenche les douleurs. 

Q4 : Quelles sont les types des hémorroïdes et leurs différents stades d’avancement ?

En se référant à la localisation des hémorroïdes, on peut les diviser en deux catégories :

  1. Les hémorroïdes internes : Qui demeurent à l’intérieur de la paroi anale et ne sont pas extériorisées. Ces derniers ne sont pas donc visibles et de ce fait, il semble parfois difficile de les faire identifier. Le médecin se base surtout sur les symptômes pour pouvoir les identifier. Notons que le principal symptôme des hémorroïdes internes est le sang rouge vif qui accompagne les selles comme il peut être séparé des selles. De plus, la personne peut sentir une masse interne gênante et désagréable. En ce qui concerne les douleurs, elles sont beaucoup moins importantes que dans le cas des hémorroïdes externes. 
     
  2. Les hémorroïdes externes : Elles sont extériorisées en dehors du sphincter anal et de ce fait, elles peuvent être visibles donc leur identification est plus facile que les hémorroïdes internes. La taille des hémorroïdes externes varie selon le stade d’avancement de la maladie.  

Q5 : Quelles sont les complications possibles des hémorroïdes ?

Bien que les hémorroïdes ne sont pas mortelles, mais elles peuvent quand même engendrer des complications plus ou moins graves selon le cas. Comme exemple de complication, on peut citer l’anémie. Ce type de complication est fréquemment observé dans le cas des hémorroïdes qui saignent où les pertes de sang sont importantes. 

La thrombose hémorroïdaire est également une autre forme de complication des hémorroïdes. Dans ce cas, les hémorroïdes s’extériorisent d’une façon anormale et deviennent très douloureuses. 

De même, on peut citer le cas des fissures anales qui peuvent apparaitre suite à un grattage violent des hémorroïdes à cause des démangeaisons. 

prévenir les hémorroïdesQ6 : Comment peut on prévenir l’apparition des hémorroïdes ?

Vous vous demandez peut être si c’est possible de faire prévenir les crises hémorroïdaire ! Oui… Ceci peut être possible si vous suivez un programme particulier qui se base surtout sur une alimentation saine et une bonne hygiène de vie. Tout d’abord vous devez toujours bien hydrater votre corps pour maintenir un bon transit intestinal et des selles molles et faciles à les faire sortir. Sinon, vous pouvez faire recourir aux laxatifs pour ne pas tomber dans le piège de la constipation.

N’oubliez pas toujours le rôle important des fibres pour une alimentation saine et équilibrée. Profitez de leurs bienfaits en consommant beaucoup de fruits et de légumes crus d’une façon régulière.  

Le saviez vous que même une simple activité physique peut vous aider à empêcher l’apparition des maladies hémorroïdaires ? Alors n’oubliez pas de pratiquer un sport qui ne nécessite pas de préférence beaucoup d’effort. 

Q7 : Les opérations chirurgicales, sont elles efficaces contre les hémorroïdes ?

Je vous dirai dans un seul mot non. Faites attention aux opérations chirurgicales car elles peuvent dans plusieurs cas provoquer des complications très graves comme les fissures anales et les saignements. Le taux de réussite des opérations chirurgicales n’est pas toujours élevé et rappelez vous que le risque existe toujours. 

Q8 : C’est quoi le meilleur traitement contre les hémorroïdes ?

Essayez toujours de choisir les traitements naturels qui ne vont pas normalement engendrer aucune complication et aucun effet indésirable, au contraire des médicaments que vous trouverez dans les pharmacies. 

Je vous propose le traitement qui m’a aidé personnellement à guérir mes hémorroïdes en moins d’une semaine. Aucune forme pharmaceutique, aucune composition chimique… C’est tout simplement le guide Stop hémorroïdes qui a été rédigé par l’infirmière d’état Anne Lopez

Madame Lopez a rassemblé dans ce livre le fruit de 25 ans d’expérience dans les maladies hémorroïdaires. Le résultat était un magique livre qui contient les meilleures méthodes exclusivement naturelles pour soigner les hémorroïdes externes et internes. Ce livre a aidé des centaines de personnes dans le monde entier. Vous pouvez devenir l’un de ces personnes en essayant ces méthodes garanties pour vous débarrasser complètement des hémorroïdes et leurs symptômes désagréables. 

Téléchargez tout simplement le guide Stop hémorroïdes a partir de notre site et profitez de la promotion exclusive du mois d'AVRIL : 35  seulement et non plus 70 

questions sur les hémorroïdesJe suis toujours à votre disposition si vous avez des questions. Vous pouvez tout simplement laisser un commentaire sur cet article et je serai contente de vous aider.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *