Hemoroide : grades, symptômes et le meilleur traitement

On peut classer  les hemoroide dans  une échelle de 1 à 4 degré , 4 étant la classe  la plus grave et avancée. La plupart des gens ne font pas attention ou plutôt n’accorde pas une grande importance à les  classes 1 et 2, qui sont moins douloureux et plus facile à traiter, mais si les hemoroide continuent à  se gonfler et à progresser vers classes 3 et 4, ici la chirurgie va être nécessaire comme une solution unique est inévitable.

hemoroide

Système de classement des hemoroide :

  •  Grade I : la partie inférieure concernée, n’est pas assez gonflé de prolapsus ,les douleurs ne sont pas atroces sauf après avoir exercer une grande pression.
  •  Grade II : Les hemoroide peuvent s’étendre à l’extérieur du canal anal après avoir utilisé les toilettes, mais se rétracte de nouveau .
  •  Grade III: Les hemoroide sont également tombées du canal anal après avoir utilisé les toilettes, mais  cette fois –ci ils ne seront pas reculer  normalement  dans leur place, et pour se faire il faut les placer   manuellement dans le canal anal.
  •  Grade IV : est la grade la plus grave que les trois  premiers, étant donner que le prolapsus et plus clair, hyper gonflé et s’étend  à l’extérieur du canal anal.

   Types d’hemoroide et les complications potentielles :

 Les hemoroide internes : Tout comme on peut s’y attendre,elles sont situées dans le canal anal, ce dernier  est divisé en deux sections séparées par la ligne pectinée, avec les 2/3rds supérieure du canal anal ne peuvent pas avoir récepteurs de la douleur et de la 1/3rd inférieure du canal anal ayant récepteurs de la douleur , ce qui signifie que les hemoroide internes situés au-dessus de la ligne pectinée sera sans douleur mais  avec des saignements qui est  le seul symptôme potentiel. Cette absence de symptômes peut rendre plus difficiles à identifier l’origine du problème  et peuvent conduire aussi  à des complications potentielles si elles ne sont pas traitées suffisamment très  tôt.

prolapsus des hemoroide internes : qui se  gonflent tellement qu’ils tombent du canal anal.

hemoroide étranglée et prolapsus : qui se retrouvent piégés à l’extérieur du canal anal en raison de la contraction des muscles du sphincter.

Les hemoroide externes : ils sont nommés ainsi  en raison de leur emplacement en dessous de la ligne pectinée,elles seront généralement plus symptomatiques.

Les symptômes possibles sont: saignements anaux,  l’inconfort, de la douleur, une sensation de brûlure,  des démangeaisons et un gonflement à l’ouverture anale.

thrombosée hemoroide : Ce type se produit quand une hemoroide développe un caillot de sang en elle, cette complication potentielle peut entraîner une forte douleur soudaine qui va probablement vous envoyer en  courant  à un médecin.

Options de traitement non chirurgical

 Alimentation riche en fibre : j’insiste toujours sur ce point là, vous n’avez aucune idée sur l’importance de ces  derniers dans le programme de traitement : Les fibres aident à réduire le gonflement  et à  fortifier non pas seulement le canal anal mais aussi tout l’organisme. Cela est essentiel à la fois pour la prévention et un traitement efficace , puisque ce type de déformation est la principale cause de la maladie .

 Bains de siège ou des bains réguliers : Un bain de siege  est une baignoire spécialement conçue qui submerge tout simplement la région anale, utilisé avec de l’eau chaude 2-3 fois par jour peut aider à réduire l’enflure et apporter un soulagement temporaire .

– Si vous n’avez pas un bain de siège, un bain régulier fonctionne aussi.

– Ne pas utiliser des sels ou des huiles parallèlement avec, soit le bain de siège ou de la baignoire.

Les sacs de glace : Tout comme on peut imaginer, des packs de glace appliqués à la région anale peuvent aider à réduire l’enflure et aussi engourdir temporairement la région.

Options chirurgicales du traitement :

 Ligature d’une bande élastique : C’est l’intervention chirurgicale la plus fréquente; De petites bandes de caoutchouc sont placées autour des hemoroide coupant l’approvisionnement de sang, cette solution aide  à  dessécher et  dépouiller l’hemoroide.

Hemorrhoidectomy agrafé : le but de l’operation est le meme que la première c’est-à-dire  arrêter  l’approvisionnement de  sang des hemoroides en  les  lui permettant de se tarir.

La chirurgie au laser : Cette procédure utilise un laser pour découper rapidement au large les hemoroides. Cette dernière  a également l’avantage de cautériser la plaie en même temps, si les saignements après la procédure est minime, voire inexistante.

Hemorrhoidectomy : Ceci est la chirurgie des hemoroide les plus graves et seulement utilisée dans les cas ou on peut plus faire ni laser ni les traitements précédents dans cette procédure, les hemoroide sont en fait enlevées avec un scalpel. En raison du fait qu’il s’agit d’une opération de coupe, il ya un plus grand risque d’infection et de complications potentielles, en plus il ya généralement plus de douleur et un temps de récupération plus long.

les médecins se mets en accord que tous ces opérations n’arrêtent pas définitivement l’apparition des hémorroïdes à nouveau et provoquent énormément douleurs

N.B :  J’ai passe par ce que vous vivez maintenant ,tous ces phases de progression de la maladie ,la douleur ,et l’inconfort…. Je les connais par cœur ,croyez-moi  ,j’ai essayé tous genre de produit ,de traitement jusqu’aux opérations chirurgicales . mais tout cela était inutile et éphémère .

« Stop Hémorroïdes »était mon dernier espoir j’etais désespérée . et je m’attendais pas ce résultat ou aucun non plus , a vrai dire il m’a sauvé la vie et celle des centaines de personnes ayant souffert du maladie, il faut seulement suivre minutieusement les étapes de traitement et vous allez voir vous-même le résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *